Blog du Groupe LOTUS/RDCongo

Vérité, clairvoyance et perséverance !

  • Accueil
  • > Communiqués de presse
  • > Kiwandja (Nord-Kivu): exécutions sommaires des populations civiles perpétrées par les groupes armés (Maï Maï et CNDP)

7 novembre, 2008

Kiwandja (Nord-Kivu): exécutions sommaires des populations civiles perpétrées par les groupes armés (Maï Maï et CNDP)

Classé dans : Communiqués de presse — groupelotus @ 18:28

Communiqué de presse n° 017/GRAL/KIS/2008 

Le Groupe LOTUS, une organisation congolaise de défense et de promotion des droits de l’Homme basée à Kisangani (Est de la RDCongo), condamne fermement les exactions graves contre des populations civiles commises, entre le mardi 4 et le jeudi 6 novembre 2008, par les Maï-Maï, d’une part, et d’autre part par les rebelles du Congrès National pour la Défense du Peuple de Laurent Nkunda, à Kiwandja, dans le territoire de Rutshuru et plaide pour l’ouverture d’une enquête sérieuse et indépendante sur ces crimes graves. 

En effet, lors de premiers combats, le mardi 4 octobre 2008, à Kiwandja, les Maï- Maï ont réussi à chasser les troupes du CNDP de cette localité voisine de Rutshuru. Pendant tous les temps qu’ils occupaient Kiwandja, ils ont procédé délibérément à des tueries de toutes personnes soupçonnées d’avoir été en collaboration avec le CNDP. D’autres individus ont été enlevés. Selon les sources concordantes à Kiwandja, plus au moins six civils ont été sommairement exécutés par ces miliciens Maï-Maï. 

Dans la nuit du mercredi 5 au matin du jeudi 6 novembre 2008, les rebelles du CNDP ont lancé une offensive musclée sur Kiwandja, laquelle était accompagnée d’un ratissage sanglant contre les civils trouvés sur place. Les hommes de Laurent Nkunda ont commis des exécutions sommaires dans plusieurs quartiers de cette localité, notamment au quartier Mabongo II, où réside en grande partie la population hutu. De porte à porte, ces rebelles ont tué des personnes accusées soit d’être elles-mêmes des miliciens Maï-Maï, soit leurs complices. Des habitations auraient été carrément brûlées.  Le Groupe LOTUS regrette, par ailleurs, que les Casques bleus, ayant pourtant une base à Kiwandja, n’aient pas pris les mesures adéquates pour protéger les civils. En effet, pendant que les rebelles du CNDP commettaient toutes ces exactions, les Casques bleus se sont littéralement retranchés dans leur base. 

Devant la gravité de tous ces actes criminels perpétrés par les Maï Maï et le CNDP contre la population civile de Kiwandja, le Groupe LOTUS plaide pour l’ouverture immédiate d’une enquête sérieuse et indépendante afin de dégager les responsabilités des uns et des autres aux fins d’éventuelles poursuites judiciaires.   De tout ce qui précède, le Groupe LOTUS condamne ces actes ignobles et recommande : 

*  A la Communauté internationale : 

  1. de faire pression sur les pays qui soutiennent ces groupes armés afin d’obtenir d’eux des garanties que désormais, de tels actes ne pourront se répéter ; 
  2. d’activer le mécanisme de contrôle sur la circulation des armes ou, au maximum, renforcer l’embargo sur la circulation des armes légères à l’Est de
    la RDCongo.
     
  3. * A la Cour pénale internationale : 

    1. d’ouvrir une enquête sur ces massacres et de délivrer des mandats d’arrêt contre toutes les personnes impliquées dans ces actes 


* Au Gouvernement Congolais : 

  1. de déployer tous les efforts et ce, avec tous les moyens, en vue de restaurer l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national ; 
  2. de garantir la sécurité à tous les citoyens vivant en RDCongo 
  3. * Aux parties belligérantes : 

    1. de respecter la vie qui est un droit fondamental de tout être humain ; 
    2. de faire la distinction entre les combattants et les civils qui ne font pas partie des hostilités. 
       

 

Fait à Kisangani, le 7 novembre 2008 

Le Groupe LOTUS 

Laisser un commentaire

 

Les J-vrai |
Une maison, de l'amour... v... |
le sampan de saigon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JSP du Val de l'Indre
| Association/Club motard Whi...
| LES ECHARDRITS DE CHARENTE